Informations et pétitions autour de la protection des animaux.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionRéférencement

Partagez | 
 

 Les energies renouvelables: les biocarburants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 31
Localisation : ici ou là, mais jamais très loin...
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Les energies renouvelables: les biocarburants   Lun 30 Oct - 13:02

Pour commencer, une définition simple de ce qu’est un biocarburant.

Les biocarburants
sont des carburants
d'origine végétale issus de la biomasse (d'où le surnom de « carburants verts »). On les produit à partir de
déchets végétaux ou de plants cultivés dans ce but. Ils possèdent des
propriétés similaires au pétrole et peuvent parfois s'employer dans des moteurs diesel
ou des moteurs à essence ; ils se substituent
partiellement ou totalement (ex : avec les HVP, la terminologie européenne
est « huile végétale pure ») aux carburants
pétroliers, notamment pour faire rouler les véhicules équipés d'un moteur Flex Fuel
(ou « polycarburant »). Les biocarburants ne doivent pas être
confondus avec les biocombustibles. Les premiers servent à
alimenter un moteur, tandis que les seconds servent à produire de la chaleur.

Aujourd'hui les
principaux biocarburants, en terme de production, sont le bioethanol et le biodiesel.



Regardons de plus près le principe de fonctionnement
Trois
grandes catégories de biocarburants existent : l’alcool, les esters et les
huiles végétales.


L’alcool, dit " bioéthanol ", est produit par la
fermentation des sucres contenus dans les plantes riches en sucre (betteraves,
topinambours, canne à sucre...) ou en amidon (pomme de terre, céréales) ou
encore dans les plantes ligneuses (bois, paille...). Pour éliminer les
difficultés techniques liées au mélange de l’éthanol à l’essence, celui-ci est
converti par une réaction chimique en un éther dérivé de l’éthanol :
l’ETBE (éthyl-tertio-butyl-éther).


Les esters sont issus du mélange d’huile de graines
oléagineuses (obtenue par pressage du colza et du tournesol) avec un alcool. La
réaction obtenue produit un ester et de la glycérine. Cet ester est nommé
" Diester (nom commercial) " par contraction des mots diesel et
ester, ou encore biodiesel.


Les huiles végétales dont obtenues par simple pression à froid et
filtration de graines oléagineuses (colza, tournesol, coprah, palme, soja,
arachide). Une tonne de graines de Colza fournit 0,3 tonne d’huile.







Utilisations
Le bioéthanol peut être utilisé pour la cogénération ou comme
carburant pour moteur. Au Brésil, le bioéthanol est utilisé à l’état pur dans
des voitures dont le moteur est adapté. En Europe, son usage est limité comme
additif au supercarburant à un taux inférieur à 5%. L’ETBE constitue un très
bon additif au supercarburant, toujours à un taux d’environ 5%. Additionnés à
l’essence, l’éthanol et l’ETBE améliorent l’indice d’octane, ce qui permet de
les utiliser dans les essences sans plomb. Dans ce cas, la perte de puissance
du moteur est compensée par l’augmentation du rendement du moteur due à la
meilleure qualité de la combustion, en raison de la présence d’oxygène dans ces
composés.


Le diester, bien que techniquement substituable à 100% au
gazole ou au fuel domestique, ne peut être mélangé au gazole qu’à hauteur de 5%
pour être utilisé dans les moteurs diesels, à cause de la règlement actuelle.


Les huiles végétales peuvent être utilisées comme combustibles
dans des moteurs adaptés. En effet, si les propriétés physiques de l’huile
s’apparentent à celles du gazole, sa viscosité ne permet pas de l’utiliser sans
préchauffage préalable dans des moteurs diesels classiques.







Avantages
Les
biocarburants participent à renforcer l’indépendance énergétique nationale. La
France vise un taux de 5,75% de biocarburants dans notre consommation nationale
d’ici 2008. Elle mise actuellement surtout sur le biodiesel.


Au
niveau local : la culture pour les biocarburants permet de valoriser la
jachère imposée par la politique agricole, et participe au maintient des
activités rurales.


Pour
l’environnement : l’utilisation d’éthanol est légèrement préférable à
celle de supercarburant. L’utilisation d’ester en remplacement du gazole est
nettement plus favorable à la diminution de l’effet de serre. Les huiles
végétales pures sont celles qui ont le meilleur bilan énergétique car elles
sont peu consommatrices d’énergie intermédiaire (on évite les réactions en raffinerie).



De plus,
la présence d’oxygène dans les molécules de biocarburant améliore leur
combustion et diminue le nombre des particules dues aux hydrocarbures imbrûlés,
ainsi que le monoxyde de carbone.








Les
biocarburants semblent donc être une bonne alternative au pétrole qui ne durera
qu’un temps encore. Mais permettent-ils vraiment de réduire les émissions de
CO2 ? Oui …. Et non… En effet, si les véhicules roulant au biocarburant
émettent moins de CO2, toute l’industrie nécessaire à leur production continuera
à en rejetter, et certainement de plus en plus selon la demande…

Ils ne semblent donc pas être LA solution pour reduire
considérablement nos émissions de CO2.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezsoso.editboard.com
 
Les energies renouvelables: les biocarburants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JAPON : Energies renouvelables au lieu du nucléaire
» formation maîtrise de l'énergie/éco-construction
» [Energies renouvelables] EDF Smartflower
» Texte sur les énergies renouvelables _1AM_P3_à exploiter au devoir ou en composition 3
» UE/énergie: Prague pour une réduction des subventions aux renouvelables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité :: Articles :: Ecologie-
Sauter vers: